Poussière d’homme de David Lelait-Helo

17795944_10208649767617367_5590452187501756022_n983905_10208649767257358_2924851166346322751_n

 » Tu accepterai que je sèche tes larmes quand. Te gagne le découragement. Je t aime anéanti comme je t aime fort et inaltérable. Je t aime homme pétri de toute ton humanité, je t aime mon homme. »

 » Je ne suis ni frère ni mari, je ne suis rien qui se nomme ou s’inscrive dans la pierre.

« Je ne suis que l’autre bout d’un lien de coeur aujourd’hui invisible à la face du monde.  »

Ce roman est une rivière de sentiments, un hymne à un grand Amour, délicat, sensible et sensuel.

Le coeur en apesanteur, les mots et les émotions transportent, le sourire aux lèvres, le coeur en bataille, une belle image de deux êtres ou l’amour à éclos, ou il s’est épanoui .L

La plume nous transporte jusqu’au bord de l’abîme, sur le roulis d’une barque, au son des cloches d’une église, au pouvoir des mots…

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s