Prudence Rock de Anne-Véronique HERTER

CVT_Prudence-Rock_1921

Prudence, le prénom qui ne passe pas inaperçu, celui que l’ on remarque, dont on se moque.

Sous le signe de l’ écriture, d’une déchirure, d’un cri poussé et étouffé par les bras de Lucie.

Prudence, mal dans sa peau, de son âme rebelle, de l’ adolescence à la femme mariée, un rejet d’elle même, de sa vie qu’elle laisse aux autres de contrôler..

 » Je ne sais pas être discrète. Lorsque j’arrive quelque part, la maison a tremblé sous mes pas, sous mon coup de gueule ou ma crise de rire.

Un mariage sans envie, sans enfant, un mal être perpétuel, le rejet de soi, de son corps jusqu’au rebondissement dans un job ou elle semble s’épanouir, ou l’amour s’installe un court instant…

Prudence, fragile, instable, aimante, délestée, accablée, le poids du rejet toujours et encore, faire face à la vie, voire Lucie …

 » Elle ne fait pas de miracle, Lucie, elle ne ressuscite personne. Elle tutoie les anges et me protège. »

Ce deuxième roman est entre les mains comme une brûlure, un déchirement de cette âme qui se construit et se perd dans les précipices de la vie, dans ses couleurs noires et arc en ciel…

Ne pas lâcher, à travers les lignes, un souffle d’éternité..

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s