Je n’ ai jamais de petite robe noire de Roseline Madalénat

51CxKDutIuL__SX195_

Le jour où Florence, 52 ans , journaliste, perd sa mère  après une longue maladie, elle va renouer ou plutôt nouer des liens avec son père.

D’une vie décousue, sans enfants, avec des histoires d’amour souvent bancales, elle va découvrir qui est vraiment ce père quelle ne connait pas.

Ce père anéanti par la maladie va à ce moment de fin de vie, construire avec Florence une relation de tendresse.

Tout revient alors dans la mémoire de Florence , son enfance avec ses sœurs, la folie de ses parents, l’ ambiance de la maison, ses peurs…

De la confiance entre père et fille va s’ouvrir une faille, la boîte de Pandore est ouverte..

S’enchaîne alors les non dits, les secrets de famille qu’elle essai de découvrir auprès de sa sœur aînée…

Un nouvel amant, des valeurs de famille opposées, une ligne à racer, des appuis pour découvrir la vérité, Florence ira jusqu’au bout de l’inacceptable, jusqu’à découvrir les agissements de son père et de sa famille  pendant la guerre.

Un roman touchant, une vérité difficile à comprendre à notre époque, et pourtant non loin

des préjugés d’aujourd’hui ….

Jusqu’où l’être humain est capable de se confondre, de mépriser les siens, au nom de quoi et de qui ?

Comment vivre et se réaliser en tant que personne descendante d’une lignée immonde….

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s