On regrettera plus tard d’Agnès Ledig

519KSnUxNoL._SX195_

Anna Nina 7 ans et don père arrive un soir d’orage et demande de l’ aide en frappant à la porte de Valentine.

Sa fille étant malade, Valentine lui offre l’hospitalité.

Cet homme et cette petite fille dont le parcours est un peu particulier plonge Valentine vers beaucoup de questions.

Une roulotte et deux chevaux font partis du décor des abords de sa maison.

En parallèle, une autre histoire bine des années auparavant se faufile, en tant de guerre, une femme enceinte qui fuit la barbarie des Allemands.

Un roman en deux temps, deux époques qui s’entrechoquent pour y découvrir la clé vers la fin du roman.

Comme à son habitude et ressentit dans ses autres romans, l’auteur nous entoure de rapport humain, du passé qui trahit, de l’ avenir  à construire.

De la tendresse, de l’ amour, une pincée de tout ce qui fait vivre, de tout ce qui fait peur et avancer.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s