A l’ abri de rien d’ Olivier ADAM

cvt_A-labri-de-rien_9205

Extrait du roman :

Ca change tout le temps par chez nous, d’une minute à l’autre.

Papa disait toujours que j’étais un ciel de mer du Nord. Versatile. Imprévisible.

Capable de passer en un clin d’oeil du rire aux larmes, du gris au charbon au bleu azur.

Après la perte de sa soeur Clara, Marie va mal.

Marie qui perd son sang froid perd aussi son emploi. Se retrouvant  la maison elle glisse dans une dépression, passant ses jours sans envie, malgrè un mari aimant et deux enfants. Elle flâne après avoir déposer ses enfants à l’ école.

Devant une tente ou des réfugiés attendent un peu de réconfort, elle reconnaît celui qui l’ a aidé à changer sa roue, l’ aure soir. Elle ne l’ avait pas remercié.

Une seule chose l’ obsède, aider ses réfugiés, comme elle le pourra, à bout de souffle, elle va sombrer dans une dépendance, donner ce qu’ elle ne sait donner à sa famille, elle va le donner sans compter à des étrangers.

Une descente aux enfers pour sa famille, comme un sursaut de vie pour elle…..

S’accrocher à quoi, sauver qui, ……

Un roman de compassion, des images remplacées par des mots qui font froids dans le dos, un périple ci près de notre monde, une histoire comme en font les actualités avec une pointe de tendresse.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s